AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre meilleur/pire souvenir de vacances

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsumikitty
Présidente de la LME Production
avatar

Messages : 1086
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 34

MessageSujet: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Ven 17 Juil - 21:45

Un petit sujet d'actualité: les vacances. Pars, pars pas, cette année, ça a l'air assez tendu, mais on a tous déjà fait un tour hors de sa maison, et même en restant chez soi, on peut passer de bonnes vacances.
Alors, quel est votre plus beau souvenir de vacances? Et votre pire? Very Happy

_________________


Dernière édition par Tsumikitty le Jeu 30 Juil - 22:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipbeat.free.fr
Rowena
Star nationnale
Star nationnale
avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 03/07/2009
Age : 25
Localisation : Liimoges

Club
Club: Sho
Points du mois: 0
Points Total: 0

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Sam 18 Juil - 16:15

mon plus beau souvenir de vacance, c'est quand j'ai su qu'avec 2 euros, je pouvais me gavé de bonbom au bled * *
nan je déconne c'est une fois ou on est partit en famille a la plage ^^
sinon j'en ai pas tellement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Date d'inscription : 01/01/1970

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Sam 18 Juil - 16:35

Entre autre la fois où j'ai pris le bateau de nuit pour aller en corse, je me suis endormie en regardant les vagues, c'était trop beau Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsumikitty
Présidente de la LME Production
avatar

Messages : 1086
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Jeu 30 Juil - 23:15

Et ben, pour une période estivale, le sujet n'a pas l'air de passionner.
Je vais essayer de le relancer en vous racontant mon pire souvenir de vacances alors. Je l'appelle: La colo de l'horreur... ou la colo de la loose, au choix.

La colo de l'horreur


J'avais 15 ans, et je partais pour la première fois en colo à l'étranger, à Djerba.
Ca commencait plutôt mal, parce que je suis timide, je ne connaissais personne, et pour mon plus grand malheur, tout le monde avait l'air de connaître quelqu'un, ils étaient tous en petits groupes d'amis au bout de même pas une heure, le temps de prendre les billets d'avion. J'essayais déjà tant bien que mal de retenir mes larmes. J'ai fini par trouver une fille seule à qui parler.
On s'est mise ensemble dans la chambre d'hôtel... enfin, la chambre... bien grand mot... alors, comment décrire l'hôtel où on séjournait.
On était tout au bord de la mer, ce qui était cool. Les chambres étaient des petits bungalow pour deux personnes répartis ici et là sur le sable.
Les bungalow étaient en fait des... vous avez vu les boomker en pierre laissés par les allemands le long des côtes françaises? Ca avait un peu cette tête là, en plus petit. Dedans, une tringle, une planche de bois pour ranger nos affaires, un miroir. Les lits: un matelas tout fin sur un bloc de ciment. Ca fermait quand même à clé, heureusement. Ce qui n'a pas empêcher les vols, classiques dans les colos.
Bref, après tout, on est jeune, peu importe les chambres.

Sauf que, peu à peu, les gens ont commencé à être malades. Jusqu'au point où, entre les malades au lit mais pas morts et ceux qui sont allés à l'hosto (qui apparement était horrible, heureusement qu'on vit en France), on n'était plus qu'une dizaine à être assez en forme pour aller manger ailleurs. Oui, parce que le problème, bien sûr, c'était les repas qu'on nous servait, lavé avec l'eau du coin. Du coup, trèèèèès mauvaise ambiance, grosse paranoïa, on n'osait plus rien manger, on nous a emmené à une pizzeria du coin, mais même là, j'étais pas trop rassurée, et je crois aussi, un peu barbouillée, sans être malade, c'était le soir, et je me souviens que je suis rentrée toute seule à l'hôtel (la pizzeria était juste en face), dans ma chambre.
La mauvaise ambiance, associée aux vols et au fait qu'on était un mélange de parisiens et de marseillais a fait que de drôle de rumeurs ont commencé à circuler, dont une, ridicule quand on y pense, mais qui a fait pété les plombs à toute la colo: les bungalow hantés. Des mecs (et pas des gamins, on avait tous au moins 15 ans) ont refusé d'aller dormir dans leur chambre, ils se sont enguelés dehors, et avec les monos, ils voulaient changer de bungalow, mais bien sûr, les monos refusaient pour une raison aussi ridicule. Sauf que pleins de gens disaient qu'il se passait des choses bizarres autours des bungalows, des copines que je me suis faite ensuite m'ont dit la même. Et les mecs devaient vraiment être à bout de nerf, parce que j'en ai vu un se diriger vers les toilettes, et casser un miroir. Ce qui n'a rien arrangé au rumeur.
Mais encore une fois, on est jeune, on se remet de tout. Ca, c'est arrivé au bout d'environ 10-13 jours. Je sais plus trop, je sais juste qu'après, comme une partie des gens ne restaient que deux semaines, on a fêté leur départ. Les gens hospitalisés (dont une copine), sont revenues, et les rumeurs sont parties. La mauvaise ambiance glauque a quand même duré environ 5 jours, la nuit du miroir était le pire, on était tous dehors, à circuler, personne ne voulait aller se coucher.
Moi-même, j'avais un peu peur. Mais quelque chose a détourné mon attention: un garçon.

Et là on se dit: instant shojo? Non, dur réalité de la vie. Mon premier petit copain. Un vrai conn*rd.
Tout commençait comme dans un rêve dans un cauchemars. . La nuit du miroir, avec une copine (ou plus, je ne sais plus), on était allé se rassurer dans le bungalow de garçons que je ne connaissais pas. Dans le noir (pas de lumière dans les bungalows je crois, ou alors un couvre-feu? je sais plus), un peu de flirt, il me dit qu'il m'aime bien, je le prend comme une blague, j'esquive. Il me raccompagne à mon bungalow, ma colocataire n'est pas là (je vous expliquerai ensuite pourquoi), et à la porte, il essaye de m'embrasser, en me demandant de sortir avec lui. Toute heureuse, mais pas folle, je le prend encore comme une blague, et je rentre me coucher. Enfin, pas folle... une grosse romantique naïve, juste après qu'il m'ait quitté, j'ai prié Dieu pour que ce soit vrai, qu'il m'ait vraiment demander d'être sa petite amie. Je rêvais de premier baiser et de prince charmant depuis longtemps, chaque été en colo quoi. Et c'était enfin arrivé, le rêve!
Le lendemain, non, ce n'est pas un rêve, il m'a vraiment demandé d'être sa petite amie. Et j'accepte. Deux jours après, il casse. Enfin, il casse... il m'esquive et envoie son copain m'expliquer que je le collais trop. Bam. Retour à la vraie vie. Y'a pas de prince charmant sur Terre petite! Grosses larmes. Et comme vous l'avez vu, ça coïncide avec l'ambiance glauque de la colo, ce qui n'arrange pas mon humeur. Heureusement, on est jeune, et quand on est dans le noir, on a toujours quelqu'un qui surgit et vous traîne ailleurs pour rigoler et oublier. Ce qui fut fait. Plus tard, j'ai appris que j'étais la troisième fille avec qui il sortait, en dix jours de colo, pas la dernière non plus, en 3 semaines, il en a collectionné 5. A la fin, on s'est toute rassemblé sur une table dans le refectoire à midi, et on s'est bien moquée de lui.

Bon, on cummule la maladie, le paranormal avec ambiance gloque, le gros conn*rd de service qui vous brise le coeur... et c'est tout vous croyez? Bien sûr que non! C'est pas la colo de la loose pour rien!

Je vous ai dit que en descendant de l'avion, et avant d'arrivée à l'hôtel, j'ai trouvé une fille seule avec qui j'ai sympathisé (par défaut un peu... beaucoup) et qu'on est devenue camarade de chambrer. Il faut se méfier des amies par défauts... là encore, j'étais bien naïve. Ma gentille nouvelle amie, gentille et souriante devant moi, a, au bout de quelques jours, commencé à répendre des rumeurs sur moi, comme quoi j'étais sale, poilue, que je ne me lavais pas, ce genre de chose. Tout ça parce que je lui ai dit un jour que je n'utilisais pas de déodorant: quel intérêt, quand on est une grosse fénéasse comme moi et que du coup, on ne transpire jamais! Elle a tout déformé, et raconté, dans mon dos bien sûr, aux filles avec qui on avait sympathisé ensuite, toutes ces horreurs. Je ne l'aurai jamais su si une fille plutôt sympa ma l'avait raconté. Ca, c'était aussi à peu prêt au bout de dix jours. Du coup, ma coloc, je ne lui ai plus parlé, les filles qui avaient gobbé ses mensonges, il me semble que je les ai un peu lâché, parce que je me suis trouvée d'autres copines, lesquelles m'ont mené au fameux conn*rd. C'est pour ça qu'elle n'était pas dans le bungalow la nuit du miroir.
Du reste, il me semble qu'elle a passé la fin de la colo plutôt seule dans son coin. Je ne suis pas sûre, il se peut que j'ai essayé d'enterrer la hâche de guerre à la fin... parce qu'on reprennait l'avion pour Paris et qu'elle était la seule personne du vol que je connaissais et avec qui je pouvais parler. Mais y'avait pas grand risque, arrivée à Paris, je ne la reverrai plus jamais de la vie. Peu importe ce qu'elle raconterai sur moi.


Voilà, tout ce long blabla pour dire qu'en trois semaines, j'ai cumulé l'hypocrite de service, le petit ami conn*rd, l'hôtel pourri, l'épidémie, les fantômes.
Si on ajoute qu'on était réveillé tous les matins par la même chanson de Zebda "Motivé", au point qu'au bout de 3 semaines, t'avais qu'une envie, faire bouffer sa put*in de cassette au mono, vous comprenez que c'est pas la plus merveilleuse des colos que j'ai passé ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipbeat.free.fr
Tsumikitty
Présidente de la LME Production
avatar

Messages : 1086
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Sam 1 Aoû - 0:35

J'ai jeté un froid ou mon texte vous a assomé?
Désolé : (
Oubliez ce que j'ai écris et n'hésitez pas à poster ^_^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipbeat.free.fr
Aya Heaven
Star nationnale
Star nationnale
avatar

Messages : 934
Date d'inscription : 07/07/2009
Age : 27
Localisation : Toulouse

Club
Club: Ren
Points du mois:
Points Total:

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Sam 1 Aoû - 17:07

Enooormissime.

Là Kitty, je crois qu'il est impossible de faire mieux dans le genre du pire. Même dans un manga il n' en y pas autant. Vraiment, je te plains. Moi qui ai toujours rêvé de partir en colo, dans coup tout cela m'a refroidi.

Merci pour ton témoignage poignant; et n' t'inquiète pas de la longueur: c'est juste ce qu'il faut pour retranscrire cette...experience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rukawa
Star locale
Star locale
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 24/07/2009
Age : 107
Localisation : DTC

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Dim 2 Aoû - 0:20

moi ya eu cette année, où j'annule un voyage en Allemagne, car deux programmations dans un evenement auquel je devais assister a été annulé une semaine et demi avant l'event.
résultat billet non remboursable, avec un trou de 100 € pour rien dans le compte. Et encore, heureusement qu'on n'avait pas encore pris nos places, çà nous aurait fait un trou de 50 € supplémentaire.
Trou qui me plombe un voyage que je devais faire en septembre. En fait, je comptais pas y aller à ce festival, mais comme ces 2 films ont été programmé, j'ai dis "bon, on fait un sacrifice, pour septembre, je vais voir si je peux pas me demerder avec un emprunt à mes parents".
en plus, la semaine d'avant j'ai dû refuser un entretien d'embauche car je n'étais pas disponible à cette date là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.manganimation.net
Tsumikitty
Présidente de la LME Production
avatar

Messages : 1086
Date d'inscription : 02/07/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   Dim 2 Aoû - 14:32

Les annulations, c'est toujours la galère : ( .
*ptite pensée compatissante pour les gens qui ont acheté au noir des billets pour un concert de Mickeal Jackson*
T'as vraiment pas eu de chance, un été bien pourri : (

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skipbeat.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre meilleur/pire souvenir de vacances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre meilleur/pire souvenir de vacances
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Votre meilleur souvenir...
» votre meilleur affaire
» Votre pire souvenir de boisson ?
» quel est votre meilleur coup en brocante ou en ventes
» Quel est votre meilleur somnifère ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skip Beat - Bureaux de la LME Production :: Tout le reste :: Vie Quotidienne-
Sauter vers: